La(es) Fracture(s) Numerique(s), c’est quoi?

17 May: Nous celebrons aujourd’hui la Journée mondiale de la Telecommunication. Je vous propose ici un reccueil de texte sur le theme “Fraction Numerique”. Certes, les Tic ne constituent en elles seules le secteur Telecommunication qui englobe Television- radiophonie- telegraphie-telephonie et internet (…). Mais ne voulant pas trop embrasser pour mal ettreindre, je me suis permi de me limiter sur ce volet.

La fracture numérique est la disparité d’accès aux technologies informatiques, notamment Internet. Elle recouvre parfois le clivage entre « les info-émetteurs et les info-récepteurs »1. Cette disparité est fortement marquée d’une part entre les pays riches et les pays pauvres, d’autre part entre les zones urbaines denses et les zones rurales. Elle existe également à l’intérieur des zones moyennement denses : ainsi en région parisienne, 25 % des lignes ne peuvent avoir un débit ADSL supérieur à 5 Mbits/s.

La fracture numérique concerne les inégalités dans l’usage et l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) comme les téléphones portables, l’ordinateur ou le réseau Internet. La fracture numérique ne représente donc qu’une toute petite partie de l’ensemble des inégalités de développement.

 
Image
L’existence et l’évolution d’une fracture numérique au sein d’une population peuvent être évaluées en tenant compte d’indicateurs tels que le nombre d’utilisateurs d’Internet, le nombre d’ordinateurs connectés (rapportés à la population). Cependant, ces indicateurs ne permettent pas, en eux-mêmes, de déterminer les usages des TIC par ces populations qui devraient accéder à la « société de l’information ».

Une fracture numérique existe entre pays du nord et pays du sud. Elle est également qualifiée de fracture horizontale lorsqu’elle est constatée au sein d’un pays (y compris développé) avec des différences en zones urbaines et zones rurales ou encore entre catégories sociales ou entre les sexes.

La Fracture Numérique Générationnelle ou plutôt culturelle est un clivage fort dans la société sur les usages d’Internet. Cette fracture est dû au fait que la nouvelle génération est née avec Internet. Ils sont appelé “natif numérique” (ou “digital native” en anglais), tandis que l’ancienne génération est appelée “immigrant numérique”.

Jean-Marc Manach dans son livre “La vie privée, un problème de vieux cons ?”1, développe l’idée selon laquelle l’ancienne génération aurait peur d’aller sur des réseaux sociaux. Entre deux sentiments contradictoires, l’envie de communiquer et la peur d’être fiché,

Jean-Marc Manach explique comment jeune génération arrive très bien à protéger leur vie privée tout en gérant leurs communications publiques et privées.
Jean-Marc Manach dans son livre “La vie privée, un problème de vieux cons ?”1, développe l’idée selon laquelle l’ancienne génération aurait peur d’aller sur des réseaux sociaux.

J’aime

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s